GLORIOUS DIN : Leading Stolen Horses

Glorious Din est une pépite malheureusement méconnue du post-punk américain. J’ai écouté « Leading stolen horse » en boucle le printemps dernier… puis, je suis passée à autre chose, je l’ai oublié.
Il y a deux jours je suis retombée dessus et ça m’a fait la même claque qu’à la première écoute. Put**n qu’il est bien cet album, tellement accrocheur.

L’album est relativement court, c’est 36 minutes intenses d’un post-punk plutôt sec, froid et tribal, auquel s’ajoute quelques touches de mélodies orientales, le tout servi par la voix ample, grave et mélancolique d’Eric Cope, le chanteur.

C’est définitivement un superbe album.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s