ÂME DE BOUE : L’inconfort nécessaire

Cet album n’est malheureusement pas disponible complètement sur internet. Quelques chansons traînent de ci-de là sur Youtube. Je vous laisse chercher.

C’est mon compagnon incontournable des légères gueules de bois et des vagues à l’âme des lundis matin.

C’est doux, triste, un peu amer…. Très bien pour contempler son nombril bientôt avarié et se lamenter sur la vie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s